Association belge pour la littératie - Section francophone

Quels outils mettre en place pour travailler la réécriture au degré moyen ?

Joëlle Kirch, institutrice primaire au Grand-Duché du Luxembourg, relate une expérience menée dans le cadre de son travail de fin d'études à propos de la réécriture, dans une classe de 3e primaire. Partant du constat que ses élèves ne savaient pas comment apporter des modifications pertinentes de contenu pour améliorer leur brouillon, elle a mis en place un chantier d'écriture tout au long duquel, pas à pas, elle a conduit les élèves à améliorer leur production écrite à travers différentes étapes structurées. Parmi les activités possibles de réécriture qu'elle a identifiées dans son analyse des travaux de différents auteurs et qu'elle liste dans ses apports théoriques, elle a choisi de développer la lecture à haute voix, l'entretien individuel avec l'enseignant et l'amélioration de la production écrite par d'autres élèves. Au rang des outils de correction possibles, elle a retenu la grille d'évaluation et le code de correction.

Après avoir brossé le contexte général du chantier d'écriture, l'auteure relate chaque activité de réécriture et chaque outil de correction de manière détaillée. Les documents conçus pour les élèves sont présentés dans les différentes figures. L'ensemble permet d'avoir une représentation précise du déroulement des activités. L'auteure fait également part de ses observations et critiques par rapport aux différentes activités et outils, principalement fondées sur l'analyse des réactions des élèves.

L'article complet en PDF

Les cookies nous permettent de vous fournir nos services plus facilement. En utilisant nos services, vous nous autorisez à utiliser des cookies.
Ok