Association belge pour la littératie - Section francophone

Caractères 49

Sommaire

Caracteres 59

Sylviane Pons, avec la collaboration de Marianne Vannesse et Jean Kattus

En instaurant une situation de correspondance entre deux classes de 3e maternelle, je voulais proposer aux enfants une situation réelle de communication qui développe vraiment le sens de l’écrit. Au départ, je voyais la correspondance comme une source de motivation pour le savoir-écrire, le savoir-lire et le savoir-parler. Mais je me suis rendu compte qu’il y a d’autres bénéfices à cette activité : d’une part, tous les apprentissages techniques (reconnaissance de mots, conscience phonologique,…) que les enfants réalisent ainsi naturellement et, d’autre part, une réelle opportunité de développer des projets de classe et au travers de ceux-ci de construire des compétences dans différents domaines.

L'article complet au format PDF

Philippe Cheyrels, instituteur et maitre de formation pratique

Il présente une activité de découverte d'un album de la littérature enfantine - Tiroirs secrets de Xabi et Thiebaut - menée avec des élèves de cinquième primaire. Il montre comment l'exploitation de cet album permet de travailler l'émission et la vérification d'hypothèses et conduit les élèves à produire des écrits personnels de grande qualité. Patricia Schillings, qui est chargée de cours à l'Université, complète cette présentation par un éclairage théorique inséré dans un encart, en milieu de texte.
Dès le début et tout au long de l'apprentissage, les enfants pratiquent des actes de lecture et d'écriture, dans toute leur complexité. Les écrits sont signifiants. Ils prennent tout leur sens dans le contexte d'un projet pédagogique. Les échanges de pratiques organisés par l'ABLF mettent en évidence la continuité des apprentissages en littératie, du maternel au secondaire et même jusqu'à l'enseignement supérieur. L'objectif des enseignants, quel que soit le niveau d'enseignement, est similaire : il s'agit de développer la capacité des enfants, des élèves, des étudiants à entrer en relation avec un texte. Ce qui signifie entrer en relation avec la pensée de l'auteur du texte, quand il s'agit de lecture, et entrer en relation avec la pensée du destinataire du texte, lorsqu'il s'agit d'écriture. C'est donc bien la relation à l'autre (les élèves avec lesquels la classe correspond, l'auteur du livre que l'on découvre, …) qui constitue l'aiguillon de cet apprentissage. L'être humain est un être social qui s'est ingénié à trouver toute une série de moyens, dont l'écrit, à apprivoiser progressivement pour être en relation avec l'autre absent… À travers le développement de la littératie, c'est la question de la socialisation qui est en jeu.

L'article complet au format PDF

We use cookies on our website. Some of them are essential for the operation of the site, while others help us to improve this site and the user experience (tracking cookies). You can decide for yourself whether you want to allow cookies or not. Please note that if you reject them, you may not be able to use all the functionalities of the site.

Ok