Association belge pour la littératie - Section francophone

Écrire et réécrire des textes en histoire à l’école élémentaire, quel intérêt ?

Par Catherine Rebiffé, Roselyne Le Bourgeois-Viron Université de Picardie Jules Verne, France

En didactique de l’histoire, et contrairement à la didactique des sciences, les analyses concernent davantage les pratiques enseignantes que celles des élèves, tant pour l’analyse des images (Philippot, Bouissou, 2007) que pour la gestion des échanges oraux (Le Marec, Doussot, Vézier, 2009). Aussi avons-nous cherché à trouver des débuts de réponses aux questions générales suivantes :
Comment les élèves s’y prennent-ils pour réaliser des écrits en classe d’histoire ?
Quelles situations leur permettent de prendre la plume ? D’améliorer leurs productions ?
Quels obstacles culturels, disciplinaires et linguistiques rencontrent-ils ?
Dans le cadre d’une analyse de terrain, nous présentons une partie d’une recherche menée sur les écrits intermédiaires, ou écrits de travail, en histoire à l’école élémentaire.
L’étude est menée en recherche collaborative avec l’enseignante de la classe. Il ne s’agit pas de l’observer dans sa pratique ordinaire mais, à partir de cette pratique, d’imaginer ensemble des situations favorisant l’écriture chez les élèves.

L'article complet au format PDF

We use cookies on our website. Some of them are essential for the operation of the site, while others help us to improve this site and the user experience (tracking cookies). You can decide for yourself whether you want to allow cookies or not. Please note that if you reject them, you may not be able to use all the functionalities of the site.

Ok