Association belge pour la littératie - Section francophone

Relire Winnie

Par Serge Terwagne

Dès 1924, Alan Alexander Milne, auteur dramatique et rédacteur au journal satyrique «Punch», introduit un nounours dans son livre de poèmes «When we were very young» (littéralement «Quand nous étions très jeunes»). En 1926, c’est le livre «Winnie-the-Pooh» qui parait, premier d’une longue série d’histoires où un ours en peluche et un petit garçon vivent diverses aventures au milieu du «Bois aux Cent Acres» (la Forêt des Rêves Bleus en traduction française).
A. A. Milne s’est inspiré, pour écrire son histoire, de l’ours de son fils, Christopher Robin (Jean-Christophe en français), un ours «J.K. Farnell» acheté chez Harrods en 1921 pour le premier anniversaire du petit garçon. Il l’a entouré de toute une ménagerie: Porcinet, Bourriquet, Coco Lapin… elle aussi issue des peluches de son fils. La maman de Christopher, Daphné, se prêtait au jeu et a sans doute pas mal contribué au succès des livres de son mari.

L'article complet au format PDF

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.

Ok