Association belge pour la littératie - Section francophone

Relire Winnie

Par Serge Terwagne

Dès 1924, Alan Alexander Milne, auteur dramatique et rédacteur au journal satyrique «Punch», introduit un nounours dans son livre de poèmes «When we were very young» (littéralement «Quand nous étions très jeunes»). En 1926, c’est le livre «Winnie-the-Pooh» qui parait, premier d’une longue série d’histoires où un ours en peluche et un petit garçon vivent diverses aventures au milieu du «Bois aux Cent Acres» (la Forêt des Rêves Bleus en traduction française).
A. A. Milne s’est inspiré, pour écrire son histoire, de l’ours de son fils, Christopher Robin (Jean-Christophe en français), un ours «J.K. Farnell» acheté chez Harrods en 1921 pour le premier anniversaire du petit garçon. Il l’a entouré de toute une ménagerie: Porcinet, Bourriquet, Coco Lapin… elle aussi issue des peluches de son fils. La maman de Christopher, Daphné, se prêtait au jeu et a sans doute pas mal contribué au succès des livres de son mari.

L'article complet au format PDF

We use cookies on our website. Some of them are essential for the operation of the site, while others help us to improve this site and the user experience (tracking cookies). You can decide for yourself whether you want to allow cookies or not. Please note that if you reject them, you may not be able to use all the functionalities of the site.

Ok