Association belge pour la littératie - Section francophone

Intégrer dans la formation des enseignants préscolaires la pratique de nouveaux modes de lecture

Par Serge Terwagne et Mariane Vanesse

Les albums et leurs nouveaux modes de lecture

La lecture d’albums fait partie de nos programmes des classes maternelles depuis au moins la naissance de Babar et du Père Castor dans les années trente. Ces activités de lecture sont restées très longtemps axées sur la compréhension littérale et la restitution des histoires. Toutefois, au cours des vingt-cinq dernières années, le développement des théories sur la lecture a permis de mettre l’accent sur le fait que les significations sont construites au cours de la lecture, à l’occasion des échanges, des transactions que le lecteur, dès le plus jeune âge, entretient avec les textes. Transactions particulièrement variées quand il s’agit de textes littéraires, et qui vont bien au-delà de la compréhension littérale: les enfants de maternelle peuvent comprendre une histoire en analysant ses possibles narratifs et en comblant les blancs du récit ainsi que ceux qui concernent les situations et les personnages; ils peuvent aussi comparer ces éléments à ceux d’autres récits et productions culturelles connues ou à des évènements de leur vie; ils peuvent également participer de manière expressive à l’histoire. Et la liste des différents modes de lecture possibles est loin d’être close. Cette «ouverture» (l’«opera aperta» de Umberto Eco), qui permet non seulement des interprétations variées, mais également divers modes d’interprétation, est consubstantielle à toute œuvre littéraire. Mais il n’y a pas que les théories littéraires qui puissent nous conduire à concevoir d’autres modes de lecture: les auteurs/illustrateurs d’albums eux-mêmes, secouant les conventions du genre, nous obligent également depuis quelque temps à concevoir d’autres approches: on ne lit pas un album de Claude Ponti comme on lit un album de Leo Lionni. L’enseignant «passeur» d’œuvres doit adapter ses pratiques didactiques pour initier ses élèves aux plus intéressantes audaces des auteurs. Cet article va montrer comment nous avons tenté de prendre en compte cette nouvelle donne dans le cadre de la formation didactique des bacheliers préscolaires, en leur apprenant

  • à diversifier les formats de leurs activités de lectures interactives en fonction du type d’album choisi et des objectifs poursuivis;
  • à concevoir des activités de prolongement permettant d’enrichir les transactions des enfants avec les albums présentés.

L'article complet au format PDF

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.

Ok