Association belge pour la littératie - Section francophone

  • Accueil
  • Archives
  • Tomi Ungerer, Rascal, Mario Ramos, Anthony Browne sont tous Charlie

Tomi Ungerer, Rascal, Mario Ramos, Anthony Browne sont tous Charlie

Si j'ai conçu des livres d'enfants, c'était d'une part pour amuser l'enfant que je suis, et d'autre part pour choquer, pour faire sauter à la dynamique (sic) les tabous, mettre les normes à l'envers: brigands et ogres convertis, animaux de réputation contestable réhabilités... Ce sont des livres subversifs, néanmoins positifs. (Ungerer, 1990, cité par Willer, 2008: 17)

Réjouissons-nous que ces Ungerer, Ramos, Rascal, Wolinski, Cabu, Tignous, Charb et tous les autres prennent des risques, bousculent des idées, nous fassent rire et pleurer, nous questionnent en se gardant bien de nous imposer une morale. Ils nous font grandir.
L'album contemporain a depuis longtemps renoncé à l'autocensure thématique. Tomi Ungerer "cultive une marginalité féconde, dans la mesure où elle lui permet d'échapper à l'enfermement, à l'intolérance des sociétés xénophobes; il affiche ainsi une désinvolture corrosive à l'égard des idées établies et des conventions et prend parti pour tout ce qui appelle la fête et la subversion" (Perrot, 1999: 305). Cette subversion, l'auteur la revendique: "être subversif, j'assume", dit-il, dans une interview accordée au Vif/L'Express (21/12/2007: 104).

L'album contemporain ne connait plus l'autocensure thématique. Ses auteurs n'écartent aucun sujet politique, psychologique, éthique ou sociologique: la mort (Dans les yeux d'Henriette, de Virginie Jamin, en 2002); le divorce (C'est un papa, de Rascal et Louis Joos, en 2001); l'homosexualité (Plus tard je me marierai avec Anna, de Thierry Lenain et Mireille Vautier, en 1992), la compétition débridée (Prem's, deu'z, troi'z, de Michel Van Zeveren, en 2010); les sans papiers (Sans papiers de Rascal, Cendrine Jenin et Jean-François Martin, en 2012); l'adoption (Moun, de Rascal et Sophie, en 1995), l'adoption par une femme seule (Ma mère est une sorcière, de Rascal et Neil Desmet, en 2007); le multi- ou pluriculturalisme (On n'aime pas les chats, de François David et Géraldine Alibeu, en 2006); la Shoah (l'Etoile d'Erika, de Ruth Van der Zee, en 2003); les sans abris (Les petits bonshommes sur le carreau, d'Olivier Douzou, en 1999); l'inégalité sociale (l'Autre histoire, en 2009, d'Anthony Browne), le pouvoir totalitaire (Le petit Guili, de Mario Ramos, en 2013), etc.
La qualité littéraire de l'album contemporain est précisément dans sa capacité à aborder ces sujets, sans avoir l'air d'y toucher, avec tact, finesse, sensibilité, humour, avec une distance parfois poétique que l'image, souvent symbolique, contribue à installer. Le traitement de ces thèmes se fait de manière élégante, discrète, par petites touches, à l'opposé de certains récits qui proposent, voire imposent, une morale comportementale trop évidente ou simpliste. Rascal, un des auteurs les plus engagés au sens politique, propose des fins ouvertes où le lecteur est invité à conclure lui-même le récit. L'album postmoderne bouscule l'enfant mais lui laisse son libre arbitre dans les réponses proposées, il "invite à penser sans porter à croire" (Dumortier, Dispy, 2006: 87). Il a fait sien "l'esprit de complexité du roman" dont parlait Kundera.
L'esprit du roman est l'esprit de complexité. Chaque roman dit au lecteur: "les choses sont plus compliquées que tu ne le penses." C'est la vérité éternelle du roman mais qui se fait de moins en moins entendre dans le vacarme des réponses simples et rapides qui précèdent la question et l'excluent. (Kundera, 1986: 30)
Un album, un dessin, un texte, un livre, un crayon sont les réponses d'une société civilisée à la barbarie des armes et au carcan du dogmatisme.... Il n'est jamais trop tôt pour amener les enfants à élaborer ces réponses en ouvrant ces portes artistiques vers les horizons du monde libre. Censurer les auteurs, c'est se faire le porte-voix des intégrismes, c'est semer les graines de l'obscurantisme...

 

Les cookies nous permettent plus facilement de vous proposer des services. En utilisant nos services, vous nous autorisez à utiliser des cookies.
Ok