Association belge pour la littératie - Section francophone

Reprise des activités

Après une petite année de silence consacrée à redéfinir nos lignes de conduite et à réorganiser nos effectifs, nous vous annonçons la reprise des activités de l’ABLF. Caractères devient désormais bisannuel (juin – décembre) avec de nouveaux articles, en version numérique, susceptibles d’alimenter les pratiques et réflexions en littératie. Pour les recevoir, rejoignez-nous

Nous poursuivons par ailleurs la diffusion en libre accès des anciens numéros de Caractères, dont vous trouverez une sélection ci-dessous et très bientôt l'entièreté dans le menu Caractères. 

N’hésitez pas à les diffuser et à suivre nos actualités via notre page Facebook !

Développer l’engagement dans la lecture de 0 à 18 ans

Conférence introductive de la journée « Plan Lecture » organisée par la Fédération Wallonie-Bruxelles
La Marlagne, 30  avril 2019

Patricia Schillings, Graziella Deleuze, Soledad Ferreira, Marine André et Geneviève Hauzeur.

Je tiens tout d’abord à remercier le Service général des Lettres et du Livre, et plus particulièrement Laurent Moosen, de nous avoir confié la responsabilité d’introduire cette journée. Le soutien qu’il apporte à notre association marque la reconnaissance de la place que peut occuper une petite association telle que la nôtre dans le champ des acteurs de la lecture en Fédération Wallonie-Bruxelles.
Pour aborder la problématique de l’engagement dans la lecture de 0 à 18 ans, je vous propose de commencer par le témoignage d’un lecteur adolescent adressé à son enseignant.

Le texte intégral de la présentation est disponible au format PDF.

 

Présentation : Serge Terwagne

visu dyslexie

Ces 3, 4 et 5 février derniers, s’est déroulé à Paris, au siège de l’Unesco, le premier Forum mondial sur la dyslexie, sous la houlette de l’association «Dyslexia international»

Mary DeKonty Applegate, Université St Joseph, Philadelphie - Anthony J. Applegate, Université Sainte Famille, Philadelphie - Virginia B. Modla, Université La Salle, Philadelphie.

« She’s My Best Reader; She Just Can’t Comprehend » : Studying the Relationship Between Fluency and Comprehension. The Reading Teacher, 62(6), pp. 512–521. © 2009 International Reading Association. Tous droits réservés.

Traduction Serge Terwagne

Si la fluidité en lecture contribue à la compréhension, alors les élèves qui ont la lecture la plus fluide devraient être les meilleurs en compréhension. Les auteurs de cette étude trouvent pourtant que c’est loin d’être toujours le cas.

Les cookies nous permettent de vous fournir nos services plus facilement. En utilisant nos services, vous nous autorisez à utiliser des cookies.
Ok