Skip to main content

Flash news

Enseigner la grammaire avec le nouveau référentiel

CONFÉRENCE DU 4 OCTOBRE 2023

Retrouvez les supports des intervenants

Dan Van Raemdonck

Véronique Cambier et Benoit Wautelet

Nicolas Paillé

Ici et seulement Ici

Ici, c’est le collège dans lequel Iris, Pierre, Madeleine, Guy et bien d’autres traversent une année scolaire ponctuée de peines, rivalités, abandons et humiliations. Un collège où règnent la peur, le racket, la trahison et la domination des forts sur les faibles, sous les yeux impuissants, voire...

les nouveaux référentiels du tronc commun

Le 22 juin 2022, le Parlement de la Communauté française votait les nouveaux référentiels du tronc commun, précisant les attendus de savoirs, savoir-faire et compétences à enseigner aux élèves de la 1re primaire à la 3e secondaire dans huit domaines d'enseignement (mathématiques, sciences, langues modernes, français et langues anciennes, éducation physique, éducation culturelle et artistique, etc.).

Depuis la rentrée 2022, ces référentiels font leur entrée en 1re et en 2e primaire, de même que les nouveaux programmes que chaque réseau tente de rédiger et de valider année après année. Le référentiel des compétences initiales portant sur les premières années de scolarisation (de la 1re à la 3e maternelle) est déjà d’application depuis septembre 2020. 

Le site de l’enseignement de la fédération Wallonie-Bruxelles (enseignement.be) présente cette entrée comme une avancée significative dans la mise en place du pacte d’excellence dont l’ambition est de lutter contre les inégalités sociales que l’école a tendance à renforcer alors qu’elle devrait les réduire : 

« Ces référentiels inter-réseaux ont été conçus dans l’objectif d’offrir à tous les élèves un bagage commun et ambitieux de savoirs, de savoir-faire et de compétences. Grâce à leurs contenus d’enseignement modernisés, plus variés et renforcés, dans les savoirs de base (lire, écrire, calculer…), notamment, ces référentiels contribueront à renforcer la maitrise des apprentissages et à lutter contre l’échec et le redoublement, ainsi qu’à favoriser une orientation positive, lucide et émancipée des élèves. » http://www.enseignement.be.

Ces référentiels ont pour mission de clairement définir le « quoi apprendre », là où les programmes proposeront le « comment » : comment concevoir des séquences didactiques qui devraient permettre d’installer les savoirs et de mobiliser savoir-faire et compétences ? 

L’ABLF consacrera son numéro 68 de la revue Caractères à la mise en place de ces référentiels et plus particulièrement à celui de français (FRALA), prolongeant ainsi la réflexion amorcée dans le numéro 67 consacré à l’approche des savoirs langagiers dans ce nouveau référentiel.

Si vous souhaitez contribuer à ce prochain numéro, vous pouvez nous envoyer vos propositions à l’adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. pour le 15 mars 2024 en vue d’une publication en juin 2024.

Accès aux consignes de rédaction pour la soumission des contributions à la revue Caractères: c'est ici

Revues Caractères extraits

Edito

Pour son 67e numéro, Caractères a choisi de placer sous les feux des projecteurs l’un des aspects les plus chronophages et anxiogènes de l’enseignement du français : les savoirs langagiers.  Les articles qui composent ce numéro envisagent les savoirs langagiers selon un éclairage multiple, en considérant le point de vue du nouveau référentiel de Français - Langues anciennes, celui des experts mais aussi celui de différents enseignants praticiens réflexifs.

Les malentendus du référentiel

Graziella Deleuze
Au moment où nous clôturons ce numéro, nous avions envie d’aborder ce que nous avons appelé « les malentendus du référentiel ». En effet, depuis plusieurs mois, nous entendons s’exprimer ce qui nous apparait comme des malentendus. Qu’il nous soit donc permis de les analyser et d’y répondre. Mettons quelques pendules à l’heure d’été au moment où une réforme tente de réduire les inégalités entre nos enseignements.

Pour une grammaire de la relation Apport-Support

Dan Van Raemdonck
L’enseignement de la langue à l’école procède traditionnellement par explicitation d’un système que l’apprenant possède pour une grande part à son entrée dans le parcours scolaire. Il s’agit donc du plaquage d’un discours censé décrire et expliquer ce qui se fait par ailleurs naturellement. La grammaire convoquée, reposant sur une tradition volontiers normative et morpho-syntaxique, n’a pas pour but d’apprendre à parler.

Flash news

l'ABLF vous invite à sa conférence:

Enseigner la grammaire avec le nouveau référentiel

qui aura lieu le 4 octobre 2023 à 13h30
HE2B - département pédagogique (Defré)
avenue Defré, 62 à 1180 Bruxelles

Avec les intervenants:

Dan Van Raemdonck, 
professeur de linguistique et de grammaire (ULB-VUB)

Benoit Wautelet, 
maitre-assistant en langue française (HELHA)

Nicolas Paillé, 
instituteur primaire (Clair-Vivre)

Vous voulez soutenir l'ABLF ?

Adhérez à l'association

En soutenant l’ABLF, vous contribuez au développement des compétences d’une communauté d’enseignants et d’autres professionnels soucieuse d’améliorer les pratiques de littératie en Fédération Wallonie-Bruxelles et dans le monde francophone.